« Ma vision des couleurs » – Frédéric Vayr – Exposition

Frédéric Vayr. Jour et nuit. 40 cm x 50 cm. 2018. Encre de Chine noire et encres acryliques sur papier
Frédéric Vayr - light/blind. 30 cm x 40 cm. 2018. Encre de Chine noire et encres acryliques sur papier.
light/blind. 30 cm x 40 cm. 2018. Encre de Chine noire et encres acryliques sur papier

Du 19 avril 2019 au 13 juillet 2019, l’exposition « Ma vision des couleurs » regroupera les dernières oeuvres de Frédéric Vayr, dans le cadre symbolique du service d’ophtalmologie de l’hôpital Ambroise-Paré, sous l’égide des professeurs Christophe Baudoin et Antoine Labbé.

Frédéric Vayr

Frédéric Vayr

Frédéric Vayr mène avec succès deux carrières parallèles : artiste plasticien et chirurgien ophtalmologiste. Elles s’entrelacent autour des couleurs, de la lumière, de la vision et du regard par le truchement du média de prédilection de cet artiste conceptuel : l’alphabet braille.

En 1990, Frédéric Vayr travaille sur la création de mobilier contemporain, puis il crée, en 2006, la galerie Quai Est dans une friche industrielle réhabilitée d’Ivry-sur-Seine, afin de promouvoir des artistes émergents, et il obtient en 2010 le prix Chic Art Fair en parallèle de la FIAC avec Benjamin Renoux.

Il organise, en 2016, une première exposition personnelle d’art contemporain conceptuel : « À La Lumière Du Braille », et il conçoit – et il dépose à l’Inpi – le « code Vayr » : une représentation colorisée inédite de l’alphabet braille qui repose sur le respect des bases graphiques du braille, dans son essence en relief et non colorisé. Le code Vayr permet de lire le braille en deux dimensions en utilisant les couleurs : chaque relief, correspondant à des lettres, est remplacé par un code couleur proposant six combinaisons possibles, alternant couleurs primaires et secondaires. Une série complète de l’alphabet braille colorisé de Frédéric Vayr a fait l’objet d’une commande institutionnelle par la mairie du 13e arrondissement de Paris.

Frédéric Vayr encourage ainsi le spectateur à expérimenter le bonheur d’être voyant en utilisant quelques signes – six points précisément – d’un alphabet originellement conçu pour les non-voyants par Louis Braille en 1829.

La forme du jaune. 30 cm x 42 cm. 2018. Crayon de couleur sur papier noir.
La forme du rouge. 30 cm x 42 cm. 2018. Crayon de couleur sur papier noir.
La forme du bleu. 30 cm x 42 cm. 2018. Crayon de couleur sur papier noir.

« Après “À la lumière du braille”, ma première expression créative plastique, minimaliste et symbolique reliant mes deux chemins de “réflexion”, ophtalmologique et artistique, suggérant, par l’intermédiaire du code braille détourné, la possibilité, pour nous, voyants fonctionnels mais souvent si peu ou si mal regardants, une autre vision des choses, des autres, de soi…


Après “La couleur du braille”, mon premier pas vers la transgression artistique assumée du code de Louis Braille dans lequel j’effaçais les reliefs originels de son invention altruiste et pratique pour les symboliser par des disques plans colonisés selon un code établi, unique et novateur permettant de visualiser une nouvelle écriture typographique multicolore (déposée INPI), empreinte du braille mais seulement accessible aux voyants ; pour mieux encore les sensibiliser à l’existence du handicap visuel et les inviter à une lecture plus sensible, plus relative, plus ouverte, plus profonde…


Voici “Ma vision des couleurs”, mon troisième chapitre artistique autour du braille mais aussi ma première écriture plastique libératoire, certes toujours guidée par les traces de Louis Braille — cet enfant qui perdit accidentellement la vue à quatre ans et qui inventa dans le noir total une code universel donnant accès à la lecture au bénéfice de celles et de ceux qui avaient perdu la vue — mais résolument traité à ma façon, selon une dualité de personnalité que mes proches n’ignorent pas, à la fois rigoureuse coté face et poétique, coté pile.
Vous y découvrirez des oeuvres aussi fantaisistes, que le permet l’aléatoire de tout accident artistique provoqué ou espéré (éclaboussure, coulure, etc.), que rationalisées par un concept mathématisé inédit que je dévoilerai pour cette occasion et qui permettra de proposer pour chaque couleur, un périmètre, une surface, une forme, un volume, une épaisseur… »

« Caresser l’espoir sans renier les réalités matérielles, telle est donc “Ma vision des Couleurs” qui vous sera offerte à découvrir à partir du 18 avril prochain. »

Frédéric Vayr

true and fake/love and life. 100 cm x 70 cm. 2018. Encre de Chine noire et encres acryliques sur papier.

Exergue : Jour et nuit. 40 cm x 50 cm. 2018. Encre de Chine noire et encres acryliques sur papier.

Exposition « Ma vision des couleurs ». Hôpital Ambroise-Paré, 9, Avenue Charles-de-Gaulle. 92100 Boulogne-Billancourt.

Voir aussi :

Voir le braille — Exposition

Prédiction du risque d’obésité à l’âge adulte aux États-Unis


Crédit image : Photo unsplash-logoJelleke Vanooteghem


Alors que l’épidémie actuelle de l’obésité est bien documentée chez l’adulte et chez l’enfant, les risques de développer à long terme une obésité à l’âge adulte pour un enfant donné le sont beaucoup moins. […]

Lire la suite – MediaMed

Dr Marjolaine Baude
12 décembre 2017

Source :

Ward ZJ, et al. Simulation of Growth Trajectories of Childhood Obesity into Adulthood. N Engl J Med. 2017 Nov 30;377(22):2145-2153. doi: 10.1056/NEJMoa1703860.

Voir aussi :
Surpoids : une mortalité sous-estimée
Une normalisation du poids à l’âge adulte limite les risques cardiométaboliques liés à une obésité infantile

Café : un bilan santé globalement positif

Crédit photo : FBG - Iroises communication.

La consommation de café est apparue plus souvent associée à des avantages qu’à des effets nocifs sur la santé selon les conclusions de cette revue colligeant les résultats de 201 méta-analyses observationnelles et de 17 méta-analyses prospectives […]

Lire la suite – MediaMed

HG
07 12 2017

Source : Poole R, et al. Coffee consumption and health: umbrella review of meta-analyses of multiple health outcomes. BMJ 2017; 359 doi: https://doi.org/10.1136/bmj.j5024 (Published 22 November 2017).

Crédit photo : FBG – Iroises communication.

Voir aussi :
– Du café contre la maladie d’Alzheimer
– Une tasse de café n’entraîne qu’une faible augmentation de la pression intra-oculaire

Jouer d’un instrument à vent peut augmenter la pression intra-oculaire – Glaucome.net

Statue de Dizzy Gillespie
Statue de Dizzy Gillespie dans sa ville natale : Cheraw (Caroline du Sud, EUA).Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported license.

La pression intra-oculaire de onze musiciens professionnels et de trente-et-un musiciens amateurs (dont neuf atteints de glaucome) a été mesurée avant et après avoir joué d’un instrument à vent […]

Voir la suite – Glaucome.net

de Crom RMPC, et al. Intraocular Pressure Fluctuations and 24-Hour Continuous Monitoring for Glaucoma Risk in Wind Instrument Players. J Glaucoma. 2017 Oct ;26(10):923-928. doi : 10.1097/IJG.0000000000000747.

Artagon IV – Vernissage

CAP À L’EST ! 

                         HEADING EAST!

Julie Monot – WODVO, 2017.

Ondřej Vicena – HIGH DEFINITION BLUE SVĚLTO, installation, dimensions variables.

Jean Claracq – A VIEW FROM AN APPARTMENT, 2017 (haut).  BOOK OF JOURS, 2018 (bas).

Sarah Levy – CREATURE OF HABIT, série, dimensions variables.

Alexander Brodarskiy – DOPE, 2018, gypse.

Michał Soja – LADIES AND GENTLEMEN!, 2018, vidéo collaboration avec  Róża Duda.

Yuliya Kyrychenko – POST-PUNK, 2018, vitrail et grilles metalliques.

Naoki Stylanos Karathanassis – 32000, série, dimensions variables.

Bogdan Čontoš – BUSAČ BETONA, 2016.


Analyser le flux sanguin capillaire par modélisation numérique

Lire l’article – MediaMed Blog