Le cancer de la prostate sur Twitter

Cette recherche originale réalisée conjointement par des urologues de Francfort (Allemagne), New York (EU) et Melbourne (Australie), et signalée sur son compte Twitter par Rémy Teston (@rteston), est une analyse qualitative et quantitative des tweets concernant la cancérologie en urologie en 2014, identifiés par un hashtag.

Les hashtags sélectionnés ont été […]

Lire la suite – MediaMed Continue reading “Le cancer de la prostate sur Twitter”

Le traitement des glaucomes

Diminuer la pression pour stabiliser la maladie et surveiller à vie
par Elisa Bluwol.

Le glaucome est la première cause de cécité en Europe. Les buts du traitement sont d’abaisser au maximum la pression intraoculaire, mais également d’aboutir à une bonne observance du traitement, avec une bonne tolérance et un coût minimal en termes de santé publique. Ce traitement doit permettre de stopper la perte en fibres optiques et stabiliser le déficit du champ visuel. Le traitement médical par collyre est le traitement de première intention. Quatre classes thérapeutiques sont disponibles (bêtabloquants, prostaglandines, alpha-2 agonistes et inhibiteurs de l’anhydrase carbonique).

[…] Lire la suite – Glaucome.net.

#SPASPARK : un nouveau congrès international pour la neurologie et neurorééducation des mouvements anormaux

NEUROLOGIE INFORMATION

#SPASPARK : un nouveau congrès international pour la neurologie et neurorééducation des mouvements anormaux

Ce symposium international organisé dans la belle ville de Cracovie, les 15 et 16 juin 2017, est une première. Des médecins rééducateurs et neurologues de différents pays, France, Pologne, Russie, Tchéquie, Allemagne, États-Unis, Danemark, Suède, etc. y participeront. ” Notre premier objectif a été de réunir non seulement médecins rééducateurs et neurologues, mais aussi pré-clinique et clinique, et enfin parésie et parkinsonisme ; cela afin, notamment, de susciter une réflexion sur la frontière relativement ténue entre ces deux derniers champs [1]. “

image

Glaucome et kératoplastie transfixiante : facteurs de risque et résultats à deux ans

En bref dans la même rubrique

Le glaucome est une cause principale d’échec du greffon. Un glaucome post-opératoire est survenu dans 160 des 1 848 cas (8,7 %) de kératoplastie transfixiante effectuée à Düsseldorf (Allemagne) entre 2000 et 2005 (dont 48 reprises de la greffe).

Lire la suite – Glaucome.net

Huit arguments pour utiliser les réseaux sociaux en ophtalmologie

Apparus au milieu des années 2000, les sites Internet communautaires, ou réseaux sociaux, ont rapidement forcé la porte de l’actualité. Leur rôle a encore été patent très récemment dans le cadre de la lutte des peuples du Maghreb et du Machrek. Les ophtalmologistes ont sans doute quelques raisons de s’intéresser au phénomène. Voici huit d’entre elles.

Twitter MediAnnu
Twitter MediAnnu

[…]

Lire la suite ->

OphtalmoBlog

Oldies but Goldies – La mycose unguéale


Tout ongle, épaissi, décollé, dystrophique est souvent diagnostiqué, sans preuve, “mycosique” et traité comme tel.

Il ne faut pas négliger une atteinte mycosique unguéale aux orteils, car elle peut entraver la marche, être à l’origine d’infections et s’étendre aux autres ongles.

Les onychomycoses représentent 30 % de l’ensemble des dermatomycoses, et sont provoquées aux pieds essentiellement par des champignons kératinophiles les dermatophytes.
L’évolution est lente […] Continue reading “Oldies but Goldies – La mycose unguéale”

Votre bébé est atteint d’une bronchiolite

Accueil MediaMed

RETOUR MediaMed Informations en pédiatriePediaMed


Pensez à imprimer cette page, afin de la lire ou la relire plus aisément. Avec Netscape, vous pouvez cliquer sur cette icone. Si vous utilisez un autre navigateur, utilisez sa commande d'impression.Votre bébé est atteint d’une bronchiolite

Cette affection est très fréquente, puisque 30 % des nourrissons la contractent dans la première année de leur vie. Très contagieuse, elle est due au virus respiratoire syncitial, et favorisée par la garde des enfants en collectivité.

La maladie débute par une rhinopharyngite. Au bout de 24 à 48 heures, s’installent des signes de souffrance respiratoire: l’enfant respire rapidement, son expiration devient sifflante, sa toux est rauque. Un avis médical est indispensable pour affirmer le diagnostic de bronchiolite, et rechercher des complications.

Dans l’immense majorité des cas, la prise en charge est possible à domicile; elle repose sur l’hydratation et la kinésithérapie respiratoire.

L’inhalation passive de tabac est un facteur aggravant

[…] Continue reading “Votre bébé est atteint d’une bronchiolite”